Hommes & Femmes 1920X1080 (1).png

Être une femme entrepreneure en France : constats et enjeux

logo-accelerateur-de-performance.png

- COACHDAFFAIRES La chronique entrepreneuriale du 30 septembre 2022

Une chose est sûre, en 2022 l'entrepreneuriat féminin ne s’est jamais aussi bien porté. Création d’emplois, croissance économique, naissances de produits innovants, les femmes entreprennent et savent développer des business pérennes. Seulement, leur nombre reste encore trop faible par rapport à celui des hommes. Clichés persistants, peur de se lancer, manque de financement, autant de raisons qui, parfois, démotivent les femmes à réaliser leur projet. Le réseau Coachdaffaires fait le point pour vous sur ce qu’est être une femme entrepreneure aujourd’hui en France. 

Quelques chiffres sur l’entrepreneuriat féminin en France

Commençons tout d’abord par quelques chiffres à retenir. D’après la dernière édition du baromètre Infogreffe, il n’y aurait pas moins de 32,3 % de femmes entrepreneures en 2021 en France sur un total de 611 264 entreprises immatriculées soit près d’un tiers. 

 

Une étude de l’Insee réalisée en 2022 révèle que 43 % des créateurs d’entreprises individuelles étaient des femmes. Celles-ci jouent donc un rôle essentiel à l’essor de l’entrepreneuriat en France. Depuis bientôt 30 ans, l’entrepreneuriat féminin ne cesse de croître et cela se confirme également avec le pourcentage de femmes qui occupent un poste aux conseils d’administration des entreprises du CAC 40 : 43,8 %. La France se positionne d’ailleurs comme leader dans cette catégorie. 

 

Bien que l’entrepreneuriat reste majoritairement masculin, la dernière étude de Women Equity indique qu’en 2020 les femmes entrepreneures présentaient de meilleures performances par rapport aux hommes. En effet, les entreprises menées par des femmes montraient un excédent brut d’exploitation de 8,4 % contre 6,4 % chez les hommes. L’explication donnée serait la forte persévérance des femmes et une excellente préparation aux aléas de l’entrepreneuriat. 

 

De plus, les études démontrent que la majorité des petites entreprises dirigées par des femmes font moins faillite que celles gérées par les hommes. En 2018 par exemple, seulement 3,1 % des toutes petites entreprises administrées par des femmes étaient en défaillance contre 5 % chez les hommes. Les secteurs les plus prisés par les femmes entrepreneures sont l’industrie de l’habillement, l’action sociale, la santé humaine et l’enseignement. 

 

Être une femme entrepreneure aujourd’hui en France n’est non seulement plus signe d’exception, mais reflète une réalité et surtout tend à évoluer positivement. 

Pour quelles raisons les femmes entreprennent ?

  • Le désir d’équilibre entre vie perso et vie pro

Être une femme entrepreneure se caractérise par cette forte tendance à vouloir concilier vie de famille et vie professionnelle. Il s’agit là du grand défi de l’entrepreneuriat féminin : trouver cet équilibre tant recherché et apprécié une fois acquis. S’organiser de manière plus souple selon les aléas du quotidien incite les femmes à entreprendre plus facilement qu’auparavant. Un besoin de liberté, mais pas que.

  • L’envie d’entreprendre

Les femmes qui entreprennent ont, pour certaines, une réelle vocation en elles. Soit depuis longtemps, soit depuis quelques années, mais l’envie de s’investir est là, présente au quotidien. Le goût d’entreprendre et de diriger une entreprise à leur image est une motivation qui ne les lâche pas, rendant les femmes encore plus performantes dans leur business. Il y a aussi également ce désir d’épanouissement personnel et le souhait de réaliser ses rêves, ses objectifs

  • L’opportunité qui se présente

Être une femme entrepreneure peut aussi être la conséquence d’une opportunité de vie. Durant notre carrière, il peut arriver qu’une proposition de reprise de société ou de création intervienne à un moment propice au changement. C’est là que nombreuses femmes osent saisir l’occasion qui s’offre à elles. Mais également lorsque le poste qu’elles occupent ne leur convient pas ou que les insatisfactions s'enchaînent. Il s’agit souvent du déclic permettant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

  • Une idée de produit ou de service

À l’ère digitale dans laquelle nous vivons, nous sommes constamment entourés de campagnes marketing, de lancements publicitaires, de nouveaux concepts, de découvertes sur le monde avec de plus en plus de besoins à satisfaire. Les femmes entreprennent aujourd’hui aussi par envie de mettre sur le marché un nouveau produit ou service répondant à des demandes spécifiques. Le désir de transformer les choses et d’apporter une solution inattendue permet également de donner l’élan aux femmes qui souhaitent entreprendre. 

  • Le besoin de donner du sens à sa vie et au monde

C’est une des raisons que nous retrouvons de plus en plus souvent dans l’entrepreneuriat féminin : le besoin de donner un nouveau sens à sa vie. Il s’agit de se lancer dans une aventure hors du commun parfois pour se mettre au défi de surmonter certaines difficultés. Être une femme entrepreneure peut signifier également donner un sens au monde qui nous entoure, lui apporter des solutions concrètes là où il ne nous attend pas. 

Conseils pour les futures femmes entrepreneures qui n’osent pas

Si nous devions nous adresser directement à vous, femmes entrepreneures de demain, voici les quelques conseils que nous pourrions vous apporter. 

  • Fonder son business sur ses connaissances

Le premier conseil que nous pourrions donner aux femmes entrepreneures souhaitant se lancer est de le faire sur la base de ses connaissances acquises et son expertise. Avoir une expérience significative dans le domaine dans lequel vous désirez créer est un de vos précieux atouts. Mettez à profit votre savoir ou formez-vous au préalable, mais ne vous lancez pas sans réelles compétences, par exemple fonder son business sur une de ses passions. Se lancer sur une activité passion demandera d’acquérir des compétences complémentaires, ce qui demandera très certainement plus de temps et de moyens.

  • Avoir confiance en sa capacité d’entreprendre

Faites-vous confiance ! Vous êtes tout autant capable que vos collègues féminines déjà lancées ou que vos homologues masculins. Quelles que soient vos motivations, ne vous laissez pas submerger par ces fameuses pensées de manque de légitimité ou du syndrome de l’imposteur. Vous avez les compétences intellectuelles, vous avez les compétences émotionnelles donc n’hésitez plus. 

  • Ne pas hésiter à demander de l’aide

Être une femme entrepreneure ne signifie pas forcément devoir se débrouiller seule tout le temps et pour tout. Avant de démarrer votre business, n’hésitez pas à demander de l’aide autour de vous. Que ce soit auprès de femmes ou d’hommes déjà entrepreneurs, auprès d’organismes pouvant vous aider dans vos démarches, mais aussi au niveau financier. De nombreuses possibilités existent pour vous permettre de vous lancer plus sereinement. Le réseau Coachdaffaires est d’ailleurs là pour vous aider dans votre démarrage et répondre à vos questions. 

  • Arrêter de subir les injonctions et les clichés

“Tu es une femme, tu es trop gentille, tu vas te faire bouffer”, “En étant maman, tu ne pourras pas gérer une entreprise” ou “C’est un secteur d’hommes, tu ne seras pas crédible”. Stop ! Les clichés et les injonctions ont encore la vie dure lorsqu’une femme souhaite créer son entreprise. Bon nombre se laissent justement envahir et délaissent leur projet. Gardez en tête que les femmes réussissent dans l’entrepreneuriat tout aussi bien que les hommes, voire même mieux parfois. Elles entreprennent dans divers secteurs tels que l’industrie, l’artisanat, l’agriculture, le web ou encore les professions libérales. Vous avez un projet, vous avez la détermination et les compétences, alors ne laissez pas les stéréotypes avoir de l’impact sur vous. 

Les aides pour entreprendre

Afin d’encourager les femmes à entreprendre, des aides ont été mises en place pour la création et la reprise d’entreprise. Que vous ayez besoin d’une aide financière ou matérielle, vous trouverez forcément celle répondant à votre demande. 

 

Il est utile de rappeler ici qu’entreprendre est bien sûr une question de détermination, de choix et d’ambition, mais également de vision et d’objectifs. Et il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer lorsque l’on souhaite créer son propre business. Il est donc essentiel de préparer son démarrage avec soin pour éviter de nombreux désagréments. 

  • La garantie ÉGALITÉ femmes

Il s’agit d’un dispositif mis en place par l’Etat afin de faciliter l’accès aux emprunts bancaires pour une femme souhaitant créer, reprendre ou développer une entreprise. L’organisme peut devenir cautionnaire jusqu’à 80 % de l’emprunt sollicité dans la limite de 50.000 euros. 

  • Le prêt d’honneur Initiative France

Si vous souhaitez sécuriser votre dossier de financement ou renforcer les fonds de votre entreprise, le prêt d’honneur Initiative France peut être la solution la plus adaptée. Il vous permet de financer votre projet sans intérêt, sans aucune garantie personnelle et il est exclusivement réservé aux femmes entrepreneures. Le montant du prêt peut varier de 3 000 à 50 000 €.

  • Les dispositifs régionaux

Les PAR (Plans d’Actions Régionaux pour l’entrepreneuriat des femmes) sont des aides mises en place dans certaines régions de France. Ces dispositifs régionaux sont proposés soit par les services centraux de l’État soit par des associations venant en aide aux futures femmes entrepreneures. 

  • Les chambres de commerces et d'industries, chambres des métiers, associations, couveuses, réseaux d'entrepreneurs

IL existe aussi dans toutes les régions, des associations, des couveuses d'entreprises et des réseaux d'entrepreneurs qui sont à la disposition des créatrices et créateurs d'entreprises. Faites appel à votre réseau personnel et professionnel pour savoir ce qui existe et en obtenir les coordonnées. Si non vous avez aussi toutes un bon moteur de recherche sur votre pc qui vous aiguillera sur la bonne piste.

Le réseau Coachdaffaires vous accompagne dans votre projet

Afin de vous aider (femmes et hommes) dans votre projet d’entreprendre et de vous préparer au mieux à démarrer votre business, le réseau Coachdaffaires a mis en place des accompagnements spécifiques. Ces derniers vont vous permettre de créer ou reprendre une entreprise avec méthode et avec tous les outils dont un dirigeant a besoin. Vous serez ainsi armé(e) pour développer une entreprise performante et pérenne en toute sérénité. 

 

Pour les femmes souhaitant se lancer en franchise, le réseau Coachdaffaires est partenaire de l’organisme Reconversion en franchise pour les femmes. Ce dernier permet aux femmes d’entreprendre sous la forme de la franchise en leur apportant conseils et appui pour développer leur projet. 

 

Pour en savoir plus sur nos accompagnements, n’hésitez pas à cliquer juste ici.

 

Être une femme entrepreneure aujourd’hui représente une réelle aventure humaine et professionnelle. Certains clichés persistent encore, mais à vous, future businesswoman de n’en faire que de lointains souvenirs

La team COACHDAFFAIRES - ® COACHDAFFAIRES - le réseau 2022

Contactez un Coach d'affaires en cliquant ici

Keyboard and Mouse

BÉNÉFICIEZ GRATUITEMENT* D'UNE ÉVALUATION 

SUR LES 14 DIMENSIONS CLÉS DE VOTRE ENTREPRISE

*Évaluation offerte pour toute entreprise ayant un siège sociale en Europe Francophone avec 5 collaborateurs minimum

DIAG_1080x1080_01_1.png